Retrouvez toute la série en coffrets DVD !

 

 

 

Accueil  |  Actualité  |  La série  |  Les personnages  |  Les comédiens  |  Guide des épisodes  |  Interviews  |  Musique  |   Facebook

Boutique | Diffusions | Presse | Sondages | Téléchargements | Fonds d'écran | Quizz | Concours | Newsletter | Liens | Contact

 

- NEWS -      La série est disponible en DVD     -     Nos interviews exclusives en ligne sur le site     -     Toute l'actu des comédiens sur ntore page "Actualité"

 

 

 

 

 

 

 

 

L'interview de...    LAURENT MARION

 

 

 

Mika est l'un des nouveaux venus de la cinquième saison de Coeur Océan... Alors nous avons eu envie d'en savoir un peu plus sur Laurent Marion, son interprète. Le comédien a accepté de se confier longuement à coeurocean.net, et reviens avec nous sur son parcours, son rôle dans la série, et ses projets.

 

 

 

Bonjour Laurent. Les téléspectateurs de Coeur Océan découvrent cet été Mika, votre personnage dans la 5ème saison de la série… mais pouvez-vous nous parler un petit peu de vous et de votre parcours ?


Je viens de Montpellier où j’ai grandis jusqu’à mes 18 ans où je suis directement rentré au cours Florent (en même temps que la faculté de droit d’assas Paris 1... mais c’était un leurre pour me permettre de venir à la capitale et de ne faire que du théâtre !).

Deux ans plus tard je quitte les cours Florent et rencontre, au festival d’Avignon, la «commedia dell’arte» dont je tombe amoureux. Je rencontre Anthony Magnier et Carlo Boso avec la troupe Viva la Commedia avec qui j’apprends la vie de tréteaux, mais surtout la « vie de troupe ». J’intègre l’école de Carlo Boso, l’AIDAS, et en sort diplômé après 3 ans. Ensuite beaucoup de télé avec Cinq Soeurs sur France 2 où j’apprend le métier d’acteur, puis Chante pour 3 saisons où je développe ma musique et ma voix, puis Camping Paradis et pour finir Coeur Océan.
Entre tout ces projets, je travaille régulièrement avec la production Indiaprod qui est un collectif de réalisateurs avec lesquels je tourne plusieurs court métrage, notamment Automate, qui est le dernier en ligne, mais aussi avec la réalisatrice Katya Mokolo avec qui j’ai tourné récemment Kingfish (nobody at home production).

 

 

Vous avez suivi des cours de théâtre, notamment en intégrant le célèbre cours Florent où vous avez passé deux ans. Qu’est-ce que les cours vous ont apporté ?

 

D’abord de la rigueur, et on se rend compte que c’est un métier qui demande beaucoup d’entraînement. On ne s’arrête jamais d’apprendre ! Et surtout, notamment au cours Florent, on se rend compte qu’on n'est pas tout seul à vouloir faire ce métier : la compétition commence là pour certain ! Moi, je ne le voyais pas forcément comme ça : première désillusion ?!

 


Votre envie d’être comédien : un rêve d’enfant ?

 

Déjà petit j’organisais des spectacles dans ma classe, à mon initiative. Je faisais un tour d’imitation de mes professeurs. J’adorais faire ça. Un jour, ma mère qui voulait me trouver une activité (en dehors des mercredi aprem' car j’étais souvent collé), m’a demandé si je n’étais pas intéressé par des cours de théâtre. J’ai dit ok, et j’ai très vite accroché avec une prof de Montpellier, et ami à présent, Anne Delclos. Elle m’a initiée à l’impro et à «la construction du personnage». Je vivais plus ou moins une période un peu perturbée familialement, ça m’a beaucoup aidé à canalisé mes peurs, voir à les affronter avec la scène : pas comme une thérapie mais comme un bel exutoire.

 


Théâtre, courts-métrages, télévision et même cinéma… Vos expériences sont nombreuses. Quel est votre meilleur souvenir ?

 

J’adore mon métier et voyager.... alors !! Mon meilleur souvenir reste une pub SNCF que j’ai tourné en Argentine en 2010. J’ai passé 15 jours de tournage avec Johan Renck, un réalisateur de folie (il a tourné de nombreux clips vidéo, notamment ceux de Beyoncé Knowles). J’ai pu voyager dans toute l’Argentine et visiter, via le tournage, trois régions différentes. Un matin à 5h on a pris un bus et nous sommes montés à 1500 m d’altitude pour traverser les nuages, le long de cols sinueux, et arriver dans la zone des grands plateaux proche de Taffi del valle. Le soleil se levait à peine et une centaine de chevaux sauvages sont passés juste à coté du plateau : je dois dire que j’étais scotché par cette vision, et aussi par les argentins qui sont de belles personnes.

 


Dans la nouvelle saison de Coeur Océan vous y interprétez Mika. Pouvez-vous nous parler de ce personnage ?


C’est le confident de Tara. Il travail au journal avec elle et c'est aussi son meilleur ami. Il vit son homosexualité pleinement et espère rencontrer quelqu’un sur l’île. Malheureusement Tara ne le laissera pas trop vaquer à ses occupations, et elle va même se servir de lui pour arriver à ses fins : vous verrez ;)

 

Avez déjà participé à de nombreuses télé, notamment Cinq Soeur et Chante. En quoi le tournage de Coeur Océan était-il différent (ou similaire ?!) ?

 

L’île de Ré !!!!!!! Ça c’est la différence. Ça parait bête dit comme ça, mais le lieu d’un tournage conditionne énormément l’équipe et l’ambiance générale. Résultat on tombe sur un plateau où les gens sourient, ne sont pas stressés, et où il fait bon déconner également. Après, c’est la première fois que je joue le rôle d’un homosexuel à la télé, c’était pour moi quelque chose qui m’intéressait énormément face au macho (Stan) que j’interprète dans Chante.Il était difficile de ne pas trop en faire, car le texte était parfois très marqué dans un registre comique. Je ne voulais pas faire "une grande folle", car, ce qui m’intéressait, c’était de trouver le juste milieu. Heureusement : je trouvais des réponses auprès des réalisateurs qui m’ont aidé.

 

 

La série existe depuis six ans sur France 2, pourtant les comédiens changent régulièrement. Pensez-vous que cela apporte quelque chose à la série ?

 

Bien-sûr je trouve ça bien de relever ce défi, ça engage les scénaristes à redoubler d’efforts pour ré-intéresser le spectateur ! Car il s’agit d’un challenge de faire apparaître des personnages plus attachants que la saison d’avant. Après, je ne cache pas qu’il faille bien garder un ou deux comédiens récurant, car le suivi des personnages principaux permet d'étoffer de leurs parcours, ce qui intéresse les spectateurs, forcément.

 

 

Aimeriez-vous reprendre votre rôle pour une prochaine saison ?

Oui, pour découvrir plus de lui : ses failles, ses blessures, mais aussi qu’on découvre sa vie en dehors de ses rapports avec Tara.

 

Avant de rejoindre ce tournage, connaissiez-vous la série ?

Oui, j’en ai entendu parlé par les fans de Chante qui suivent également la série Cœur Océan avec la même passion

 

Si n’aviez pas été comédien, vers quel métier vous seriez-vous tourné ?

 

Chanteur de jazz,... ou compositeur pour les musiques de film,... ou super héros !

 

Et passer derrière la caméra, est-ce quelque chose qui vous plairait ?

Oui, mais il est un peu tôt. Je pense que je dois apprendre encore !
Je délègue la réalisation du court métrage que je viens de finir d’écrire en co-scénarisation au coscénariste lui-même :Florent Quint qui est réalisateur.

 

Pour terminer, quels sont vos projets pour les mois à venir ?


Monter sur pied le tournage de mon court métrage, mais aussi HAIR, la comédie musicale dans laquelle j’interprète le rôle de Julien Clerc au Palace jusqu’en septembre, puis en tournée dans toute la France à partir d’octobre

 

 

Merci d'avoir pris de temps de réponse à nos questions. A bientôt j'espère !


 

 

Pour en savoir plus sur Laurent Marion pouvez consulter sa fiche comédien.

 

 

 

© Interview réalisée le 14 juillet 2011 par Hélène M. pour le site www.coeurocean.net

 

- Reproduction interdite -

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche personnalisée
 

 

Édito  -  Informations légales  -  Contact

 

© coeurocean.net - 2007-2014 - Toute reproduction du contenu de ce site (textes et/ou photos) est strictement interdite sans autorisation de l'équipe du site. Si vous êtes propriétaire d'un texte ou photo et que vous ne souhaitez pas le voir apparaître sur notre site, veuillez nous contacter et il sera retiré dans les plus brefs délais.